Radio classique à Quiberon: Un moment musical et culturel à ne pas manquer

 

SAMEDI  29 SEPTEMBRE  ET DIMANCHE 30 SEPTEMBRE 2018

 

Créées en 2015,  Les Musicales de Quiberon ouvrent les horizons en associant modernité et classicisme.

Les Musicales proposent une nouvelle géographie musicale confrontant la création contemporaine aux absolus du répertoire.

Les Musicales de Quiberon 2018 auront pour titre : Aujourd’hui… Beethoven, Schubert.

Six concerts exceptionnels seront donnés pendant le week-end du 29 septembre au 30 septembre2018.

Monuments de la musique classique, Beethoven & Schubert bénéficient d’une reconnaissance universelle dans l’histoire de la musique. Les œuvres de Beethoven et Schubert sont les repères de tous les mélomanes. Les compositeurs de notre temps associés à cette programmation 2018 sont : Pascal Dusapin, Harrison Birtwistle, Betsy Jolas, Wolfgang Rihm, Salvatore Sciarrino, Anton Webern.

Quant à la programmation : des duos violon et piano, violoncelle et piano, le classique récital de piano de Dimitri Vassilakis, mais surtout le concert de l’Orchestre à Cordes des Musicales de Quiberon dirigé par Pascal Gallois avec en particulier, deux œuvres de Beethoven et Schubert arrangées par Gustav Mahler, avec notre jeune et talentueux soliste, Julien Szulman.

RADIO CLASSIQUE sera notre partenaire qui enregistrera et diffusera le concert de l’Orchestre à Cordes des Musicales de Quiberon. Une série d’actions sur l’antenne assurera une visibilité nationale à Quiberon et à ses Musicales.

Publicités

Dans la baie de Quiberon, Spiruline, Huitres et grandes marées

L’ELDORADO DE LA SPIRULINE MARINE

Pourquoi c’est un spot à coquillages ? Unique au monde, la baie de Quiberon est un spot à spiruline marine ! Cyanobactérie apparue il y a 3,5 milliards d’années, cette micro algue surnommée l’Or vert par les Aztèques a été découverte il y a soixante ans dans des lacs d’eau somatre. Après adaptation de sa souche à l’eau de mer par une ostréicultrice un brin scientifique, elle est aujourd’hui produite sur la presqu’île de Rhuys

La star du plateau ? Pour des recettes sucrées ou salées, utilisée en très petite quantité, en pâte fraîche ou en paillettes, la spiruline marine apporte un colorant natu- rel et une saveur iodée très spécifique aux glaces, aux macarons…mais aussi à des tartares de poisson. C’est surtout un antioxydant, riche en vitamines et minéraux .

 

LE SPOT DE L’HUITRE

Où ça ?  Dans la baie de Quiberon

Pourquoi c’est un spot coquillage ? Des générations d’ostréiculteurs se relaient depuis 1880 dans la baie de Quiberon pour cultiver et exploiter des huîtres au goût inimitable. La Baie de Quiberon reste l’unique lieu pour déguster une authentique huitre

Menacées d’éradication totale dans les années 70, les fameuses coquilles sont maintenant bichonnées dans de nombreux chantiers ostréicoles.

La star du plateau ? Avec une coquille tout en rondeur, une chair gris noisette, une odeur délicate et très fine, une bouche surprenante par sa puissance, la « quiberonnaise » est une huitre plate inégalable.

Que faire pendant les grandes marées ? Une initiation à la pêche à pied sur les plages de Quiberon permet d’apprendre à pêcher les palourdes, les coques ou les couteaux. Pas besoin d’être équipé comme un pro, vous amenez seulement une cuillère, un couteau à huître et du sel. Pas besoin d’investir dans un équipement qui ne sera pas utile ». Petit à petit, chacun découvre les rudiments de la pêche à pied : différencier palourde et coque, repérer les trous de palourdes ou encore comment les cuisiner. Certains et plus souvent certaines sont intarissables sur le sujet, pour le plaisir de tous. Le clou de la balade est sans aucun doute la pêche au couteau. On repère un trou en forme de serrure, on dépose un peu de sel. On arrête de bouger et le couteau sort.  « C’est incroyable ! » Tout le monde est ébahi. Petits et grands apprécient la découverte.

Sur la plage abandonnée… coquillages et grandes marées !

Mouvement oscillatoire du niveau de la mer, dû à l’attraction de la Lune et du Soleil sur la masse d’eau des océans, les grandes marées sont toujours surprenantes, fascinantes, intrigantes : mais où va l’eau pendant tout ce temps ?

Ce va-et-vient agite les esprits depuis la nuit des temps ! Une chose est sûre : en période de grande marée, la mer offre, en se retirant, un vaste terrain de jeu qui fascine autant que le phénomène lui-même :l es coquillages et crustacés !

Des moules de bouchot, qui selon la légende seraient sur l’estran depuis le XIIIe siècle, aux huîtres, connues depuis la préhistoire et appréciées par les romains en passant par la coquille Saint-Jacques, goûtée dès l’Antiquité pour sa chair succulente ou la spiruline surnommée « l’or vert  » par les Aztèques : de tout temps, les coquillages ont fasciné !

Poursuivre la lecture « Sur la plage abandonnée… coquillages et grandes marées ! »