Quiberon : Pourquoi la ville a t-elle instauré un couvre-feu !

 

Depuis dimanche soir, les plages de la presqu’île de Quiberon sont interdites d’accès entre 21h et 7h du matin. Cet arrêté de la municipalité cible particulièrement les jeunes fêtards.

Toujours pour lutter contre l’épidémie, la ville de Quiberon en Bretagne vient de prendre une décision forte en fermant tous les soirs les plages et les parcs. Avec l’arrivée de nombreux vacanciers, la municipalité souhaite éviter les soirées sur la plage. Dans cette ville, le foyer de contamination touche essentiellement des jeunes, âgés entre 18 et 25 ans, souvent asymptomatiques. En trois jours, le nombre de cas positif au Covid-19 a été multiplié par dix. Les autorités sanitaires appellent la jeunesse à prendre conscience de la situation à Quiberon comme en France.

Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 20H du 27/07/2020 présenté par Julien Arnaud sur TF1.

A Quiberon, des vacances placées sous haute surveillance sanitaire !

Après avoir recensé 54 jeunes atteints de la Covid-19, la commune de Quiberon, en Bretagne, a décidé d’interdire ses plages et ses parcs entre 21 h et 7 h.

Alors que la Bretagne fait partie des départements classés en rouge concernant la reprise de l’épidémie de Covid-19, la station balnéaire du Morbihan, Quiberon, a décidé d’interdire l’accès aux plages entre 21 h le soir et 7 h du matin.

La situation sanitaire a rapidement dégénéré sur la presqu’île de Quiberon (Bretagne), très prisée des touristes. D’un cas identifié le 21 juillet, la commune comptait dimanche 54 personnes infestées, un public majoritairement jeune, âgé de 18 à 25 ans, qui a participé à des rassemblements privés ou fréquenté des bars de la commune.

Poursuivre la lecture de « A Quiberon, des vacances placées sous haute surveillance sanitaire ! »

Quiberon ou de « l’ irresponsabilité » de la jeunesse !

« Les chiffres de contamination augmentent sur Quiberon », explique le préfet qui attend les résultats des 230 tests réalisés samedi.

En conséquence, il pourrait également décider de « fermer les établissements dans lesquels on aurait détecté plusieurs cas de façon concomitante ». « Chaque minute qui passe, ma volonté d’être extrêmement ferme croît », assure Patrice Faure, excédé par le nombre de soirées festives organisées par « la jeunesse qui est en vacances ou réside ici ignorant le danger de contracter et diffuser le virus ». Les équipes de gendarmerie ont été « massivement renforcées » mais, regrette le représentant de l’Etat, « nous sommes en France dans un pays latin et seule la fermeté semble pouvoir faire reprendre raison à certains ».

Une soirée dansante dans un bar à l’origine d’un cluster

Révélé le 21 juillet, le « patient zéro » est un saisonnier travaillant au Super U de Quiberon. Le virus se serait propagé dans un cercle restreint à l’occasion d’une soirée dansante organisée dans un bar de la presqu’île.

Ce vendredi, 24 juillet  les gérants de ce bar ont été  entendus par les gendarmes.

Un arrêté de fermeture de quatre mois », a fait savoir le préfet du Morbihan. Ce dernier n’a pas caché son agacement quant au comportement du premier malade face aux autorités sanitaires. « Le premier cas a eu la mauvaise attitude. Il a menti et n’a pas tout dit quand on lui a demandé qui il avait vu et ce qu’il avait fait. C’est une faute. Et c’est dangereux », regrette Patrice Faure.

L’Hacienda Café était une discothèque avant le confinement

L’Hacienda Café, une ancienne boîte de nuit qui s’était arrangée avec l’interdiction d’ouverture en se transformant en bar musical de nuit. après le déconfinement.  Le préfet du Morbihan lui a toutefois notifié une fermeture administrative de deux mois.

Irresponsabilité » de la jeunesse

« Je note une irresponsabilité de la jeunesse », a souligné le préfet du Morbihan, Patrice Faure, ce dimanche, interrogé sur France Inter. Il appelle les parents à la responsabilité et n’exclut pas de prendre des mesures strictes qui pourraient aller jusqu’à « l’interdiction des rassemblements de plus de dix personnes » et la fermeture « des bars à partir d’une certaine heure, par exemple 19 heures », estimant que c’est une question de santé publique et quand bien même cela ferait « grincer des dents ».

Tous les cas contact ont passé la soirée dans le bar

Interrogé par la cellule de « contact tracing », le saisonnier n’avait pas précisé avoir participé à une soirée dans un bar. Cinq cas contact positifs ont d’abord été détectés par l’ARS avant qu’une autre alerte ne soit donnée. Dans la commune, un médecin a alerté la Caisse primaire d’assurance maladie après avoir vu plusieurs patients présentant les symptômes du Covid-19. Testées positives, ces personnes ont déclaré avoir passé la soirée dans l’établissement de nuit fréquenté par le saisonnier. Les salariés du supermarché où il travaillait ont également été testés. « C’était négatif parce que les gestes barrière y sont bien respectés ».

Confinés à leur domicile ou et au sein d’une Cellule territoriale d’appui à l’isolement, les malades doivent rester à l’isolement. L’ARS cherche désormais à savoir si d’autres cas contact ont pu être contaminés. En attendant les résultats des derniers tests, les autorités se veulent rassurantes. « On reçoit des appels de gens qui nous demandent s’ils doivent annuler leur location à Quiberon. Il ne faut pas céder à la psychose. La situation est gérée et le maire a pris un arrêté imposant le port du masque dans les rues les plus fréquentées. Nous n’allons pas confiner Quiberon ».

Les autorités serrent la vis.

Les services de l’État ont ordonné la fermeture de l’Hacienda Café. 230 tests ont été effectués samedi, les résultats sont attendus ce dimanche soir ou demain lundi.

Depuis, la mairie de la commune  a également annoncé fermer ses plages et ses parcs de 21 heures à 7 heures du matin, dès dimanche soir, rapporte France Bleu Armorique.

« Ce que nous constatons, c’est que tous les cas positifs sur la commune sont des jeunes de 18 à 25 ans. Ils sont liés à des regroupements de plus de dix personnes qui se rejoignent tardivement la nuit sur la Grande plage. Nous sommes contraints de devoir interdire ces regroupements. Notre souhait, c’est de protéger nos touristes, et de passer un message fort envers une certaine population qui ne prend pas les précautions nécessaires », explique à France Bleu Gildas Quendo, premier adjoint au maire de Quiberon.

Après l’émergence de cas groupés suite à des rassemblements familiaux dans le Finistère, le cluster de Quiberon semble confirmer le respect des gestes barrière et du  port du masque.

 

Covid-19. la ville de Quiberon est placée en cluster.

Le masque obligatoire dans certaines rues du centre-ville

Les mesures ont été prises pour tracer les dix cas identifiés au sein d’un même foyer de contamination sur le territoire de la commune.

Par précaution, le port du masque est rendu obligatoire dans une partie du centre-ville, de la gare ferroviaire à la place Hoche et le long du front de mer de la gare maritime au Kasino, selon le plan ci-dessous. Le non-respect de cette mesure est passible d’une amende de 135 euros.

Conformément aux préconisations nationales, le dispositif de tests Covid-19 est étendu. Le dépistage est pour le moment réservé aux personnes munies d’une prescription médicale et identifiées comme contact.

Pour la sécurité de chacun, soyons prudent pour nous-même et les autres en respectant en toute circonstance les gestes barrière et la distanciation sociale.

place de la Gare, à partir du 17 rue de la Gare, rue de Verdun, place et esplanade Hoche, boulevard Chanard, promenade de la Plage, place du Corsaire, quai de l’embarcadère

Coronavirus à Quiberon : dix cas positifs !

Coronavirus à Quiberon : dix cas positifs et un bar dans le viseur des autorités

La ville de Quiberon (Morbihan) compte désormais un « cluster » après la découverte de dix  cas positifs dans l’entourage d’un premier cas confirmé dimanche 19 juillet 2020. Le port du masque est rendu obligatoire sur deux axes passants de la ville et les tests vont se multiplier.

Le port du masque est obligatoire sur deux axes fréquentés de Quiberon dont la Gare maritime. 

Coronavirus à Quiberon : dix cas positifs

Poursuivre la lecture de « Coronavirus à Quiberon : dix cas positifs ! »

Quiberon: La boulangerie Maison Bihan entièrement détruite par un incendie.

Un incendie s’est déclaré dans les locaux de la boulangerie Maison Bihan, avenue du Général de Gaulle, à Quiberon (Morbihan). Les cinq employés, qui étaient sur place ce matin, n’ont pas été blessés.

Les pompiers de Quiberon et Carnac sont intervenus pour éteindre le foyer principal et éviter que le feu ne se propage au magasin de matériel médical et à la pharmacie attenants.

Vingt pompiers sur place

Vingt pompiers, avec cinq engins dont la grande échelle, étaient mobilisés, ainsi que la gendarmerie et la police municipale. Un périmètre de sécurité a été installé et la circulation déviée dans les rues environnante. Trois lances sont mises en place pour éteindre le foyer principal  et stopper la propagation des flammes à la pharmacie .

D’importantes fumées

À 9 h le feu était éteint et les sapeurs pompiers s’employaient à sécuriser le bâtiment, évacuer les déblais et finaliser l’extinction. Le temps de l’intervention, la circulation sur la voie SNCF à l’arrière du bâtiment a été interrompue à cause des fumées importantes qui se dégageaient. Le tire-bouchon circulait de nouveau vers 9 h 30.

L’origine du feu encore inconnue

Heureusement que c’était un dimanche, il n’y avait que 5 employés sur place. Nous sommes une vingtaine à cette heure-là en semaine, indique  Brendan Bihan, propriétaire de la boulangerie depuis une dizaine d’années. Mais cela arrive après le confinement, à la veille de la saison…  Devant l’ampleur de l’incendie, il craignait de n’avoir rien à récupérer.

 

 

Sauvons le poisson moche !

C’est un véritable cri du cœur poussé par « Vivre Quiberon » 

Les espèces les moins attractives seront-elles moins protégées ?

Miss Univers n’est pas Prix Nobel

 

La présence quasi-systématique des deux héros de dessin-animé Nemo et Dory, le poisson-clown et le poisson chirurgien. « On retrouve aussi des poissons-anges ou des poissons-papillons qui vont souvent avoir de belles parures avec une très forte hétérogénéité des couleurs.

Nous devons faire un effort de communication important sur la diversité biologique en ne privilégiant pas le beau et le sensationnel mais plutôt le rôle écologique des espèces.

Sauvons le poisson moche !